Le Permis à Points Probatoire

Si le jeune conducteur expérimenté réussi à passer 3 ans sans infraction après le dernier retrait de point, il obtient automatiquement ses 12 points à la fin de cette période. Le permis à point date donc de 1992. Une fausse rumeur a longtemps circulé sur le sujet, selon laquelle les permis obtenus avant 1992 ne seraient pas concernés par ce système de points et de retrait.

Il repose sur un barème de retrait de points conforme à la législation française. Ainsi, une personne, qui perd 3 points au bout de deux ans et aucun après, devra de nouveau attendre trois ans pour récupérer la totalité de ses points. À l’issue de la deuxième année, il récupère à nouveau 2 points. Le permis probatoire consiste à une diminution du nombre de points sur le permis de conduire et un abaissement des limitations de vitesse afin d’inciter les jeunes conducteurs à être les plus prudents possible et respectueux du Code de la route, comme ils l’ont appris lors de leur formation et apprentissage initiale et pratique du code et de la conduite. Il est désormais en période probatoire : trois ans, deux ans s’il a fait la conduite accompagnée, avec seulement six points et des restrictions spécifiques sur l’alcool et la vitesse.