Moniteur Auto Ou Moto

Pour exercer le métier de moniteur d’auto-école, vous devez, de prime abord, décrocher une autorisation d’enseigner que vous délivre la préfecture. Avant, il fallait avoir un BEPECASER ou un brevet d’État pour être un moniteur auto-école. Evolution de carriere: Après cinq années en moyenne comme salarié, le moniteur auto-école envisage : – soit une reconversion – soit une promotion dans la même branche – en se spécialisant “moto” ou “poids lourd” – en devenant formateur de moniteurs auto-école après obtention de BAFM ( “Brevet d”Aptitude à la Formation des Moniteurs”) – en se présentant au concours d”inspecteur du permis de conduire ( à condition d”être titulaire du BAC ou d”un diplôme équivalent comme le BAFM par exemple) – en préparant la formation au BAFCRI (“Brevet d”Animateur pour la Formation des Conducteurs Responsables d”Infractions”).

Après 2 ans d’expérience (ou 3 800h), un moniteur d’auto-école peut s’installer comme exploitant d’auto-école (un agrément préfectoral est exigé). Après trois ans d’expérience, l’enseignant de la conduite peut s’installer comme exploitant d’auto-école. Ce certificat vous permettra de donner des cours pratiques de conduite concernant la catégorie de permis C (camion, camion-remorque,…) et permis D (bus, autocar, bus et remorque,…) Vous devez réussir les trois étapes d’évaluation (examens, stage de 300 heures et la leçon modèle) et être titulaire du brevet II. Car en réalité, ce groupe de dirigeants syndicaux possède très peu de moyens pour combler le savoir extrêmement lacunaire qu’ils ont du modèle coopératif.